Dates de diffusion

A2 : 22/03/1981 - RTBF : 22/03/1981 - RTL : 22/03/1981 - TSR : 01/1981 - TV5 : 04/07/1990

Date de tournage

12 novembre 1980

Lieu

Philippe Gildas situe le Lac Saint-Jean sur sa mappemonde
Canada

Drapeau du Canada

Situation géographique du Canada

Descriptif

Au Canada, sur la rive sud du Lac Saint-Jean, au nord de Québec.

  Le périmètre de jeu au Canada, au sud du Lac St-Jean et au nord de la ville de Québec

Animateur

Philippe Gildas dans "La Chasse au trésor" à Val Jalbert, au Canada
Philippe Gildas

 Animatrice

Pas d'animatrice en 1981

Studio

Le décor de "La Chasse au trésor" à Val Jalbert, au Canada
Décor de Pierre Bernard

Candidats suisses

Chantal et Pierre Boivin, candidats de "La Chasse au trésor" à Val Jalbert, au Canada
Chantal et Pierre viennent de Fribourg

Candidat

Pierre Boivin est à la fois avocat et notaire, ce qui est permis dans certains cantons suisses
Pierre Boivin
Avocat et notaire

Candidate

Chantal Boivin est secrétaire de rédaction dans un journal politique
Chantal Boivin
Secrétaire de rédaction

Philippe de Dieuleveult

Philippe de Dieuleveult, sur l'île des Desbiens, au sud du Lac St-Jean, où il fait -10° en ce mois de novembre 1980
Au départ de l'émission, à l'île des Desbiens, où il fait -10 °

Hélicoptère

Philippe de Dieuleveult devant le FH-1100 C-GUMK d'Air Alma
Fairchild Hiller 1100 immatriculé C-GUMK,
appartenant à Air Alma, "Les hélicoptères du Lac St Jean"

Pilote

Philippe présente Joanne Cossette, en écorchant son nom, car il nous parle de "Josette" !
Joanne Cossette

Cadreur

Thierry Malaterre dans l'émission à Val Jalbert
Thierry Malaterre

Technicien vidéo

Thierry Pouget dans l'émission à Val Jalbert
Thierry Pouget

Ingénieur du son


Marc Gurnaud
(annoncé par Philippe de Dieuleveult)

Trésor

Le trésor de l'émission à Val Jalbert : une petite statuette sculptée par un indien de la tribu "porc- épic"
Une statuette porc-épic

Énigme

Lorsqu'ils apprirent, par ouï-dire, que nous allions quitter le village près du moulin où mon mari avait tant travaillé, comme notre maison porte la pancarte "Famille Verrieux", les créanciers nous assaillirent. Nous avons dû cacher dans une valise, à notre nom, nos biens les plus précieux. De ces objets, abandonnés dans la pierraille d'une pile de pont au pied du "trou aux fées", je ne regrette qu'une statuette porc-épic qui trônait depuis toujours sur la cheminée de la salle commune. Je la lègue à qui la découvrira, même si l'État, qui depuis a remis toutes choses en place, est passé par là... Signé : Marie Verrieux.

Moments clés de l'émission

La candidate arrive à situer très rapidement un lieu-dit s'appelant "le trou de la fée", près de Saint-André, à 8 kilomètres au sud de Saint-Emilien Desbiens, où se trouve Philippe. Supposant qu'il s'agit du site mentionné dans l'énigme, les candidats lui demande de s'y rendre, tout en continuant leurs recherches sur les 2 autres mots importants du texte : moulin, et pont.

L'hélicoptère posé sur un îlot au pied du "Trou de la fée"  Philippe se trouve devant ce qui ressemble à des vestiges d'une pile de pont

Joanne Cossette pose l'hélicoptère sur une île près du "trou de la fée", où Philippe a repéré les vestiges d'une pile de pont. Cette pile étant édifiée sur de la pierraille, Philippe en fait le tour, sans y trouver de valise, dans l'eau très claire, mais très froide : "Tant pis si je tombe malade !".

Philippe n'hésite pas à s'immerger dans l'eau glacée

Les recherches des candidats progressent, car ils savent maintenant que les "porcs-épics" sont des indiens qui se sont installés dans cette région, et que le moulin cité dans l'énigme est sans aucun doute un moulin à papier. Ils demandent donc à Philippe de trouver des personnes à interroger sur place, pour en savoir plus sur la famille Verrieux, sur laquelle ils ne trouvent rien. Philippe remonte vers les rives du lac Saint-Jean, et se pose dans un champ à côté des premières habitations occupées qu'il vient de repérer.

Philippe s'est posé près de la première maison habitée qu'il a trouvée, et commence à interroger l'occupante des lieux  Philippe passe le casque à cette jeune femme pour qu'elle dialogue avec Paris

La jeune femme qui est sollicitée ne connaît pas le nom de famille Verrieux, mais indique qu'une papeterie est en activité à l'entrée du village de Desbiens, et cite l'existence d'un ancien moulin à papier dans le "village fantôme" de Val Jalbert.

C'est cette jeune femme qui met les candidats sur la piste de Val Jalbert, en parlant de "Village fantôme"

La piste du "village fantôme" semble très intéressante, car elle corrobore plusieurs thématiques de l'énigme : papeterie fermée (moulin), banqueroute (créanciers), et abandon du village.

Le candidat repère l'existence du "Trou de Philomène" à Val Jalbert, et suppose que c'est le surnom d'un autre "Trou aux fées".

Val Jalbert repéré sur la carte murale du studio

Philippe se dirige donc vers Val Jalbert, conforté par les candidats qui ont découvert que ce village était en cours de reconstruction, sous l'impulsion du ministère du tourisme (l'État).

Après avoir survolé le village, Philippe confirme la présence d'une papeterie sans activité, de rangées de maisons abandonnées et détruites, et de maisons rénovées.

Philippe arrive à Val Jalbert après 10 minutes de vol  Les maisons en ruines alternent avec les maisons rénovées  Les vestiges de la papeterie, au pied des chutes de la rivière Ouiatchouan

Il se pose près des maisons rénovées, et interroge une personne qui lui donne tout de suite la direction de la Maison Verrieux, très récemment refaite. Par ailleurs, cette personne ne connaît pas d'autre "Trou aux fées" que celui de Desbiens, visité en début d'émission. Philippe remonte dans l'hélicoptère pour se faire rapprocher de la Maison Verrieux.

Cette rue est totalement rénovée  C'est là que Philippe décide de se poser, afin de pouvoir trouver quelqu'un pour le renseigner  La direction de la Maison Verrieux est très vite indiquée à Philippe, qui va reprendre l'hélicoptère pour s'en rapprocher

Une fois posé, il se retrouve au milieu de maisons en ruines ou rénovées qui se ressemblent toutes, et ne parvient à identifier celle qui dispose d'une pancarte "Famille Verrieux" qu'au moment où le gong retentit.

La progression dans la neige est ralentie, toutes les maisons se ressemblent, mais Philippe vient de repérer une pancarte "Famille Verrieux" sur cette maison  Philippe n'a pas encore ouvert la porte que le gong retentit

Solution

Val Jalbert se trouve sur les rives du Lac St-Jean qui étaient habitées jadis par la nation indienne des porcs-épics. Elle a été fondée en mars 1901 par Damas Jalbert, un marchand, qui y a installé une fabrique de pâte à papier au pied des chutes de la rivière Ouiatchouan. Il fait construire une soixantaine de maisons pour les ouvriers qui viennent travailler au moulin. La fabrique est prospère pendant de nombreuses années, mais la 1ère guerre mondiale et la concurrence amènent inexorablement à sa ruine et à sa fermeture en août 1927. Les 750 habitants sont contraints à quitter les lieux pour trouver du travail, abandonnant souvent leurs biens sur place. Le village est abandonné pendant près de 35 ans, et surnommé "Le village fantôme", jusqu'en 1960, date à laquelle le ministre du tourisme décide de le restaurer fidèlement, et d'en récupérer tous les objets pour en faire un musée. C'est ainsi que la statuette de la famille Verrieux a été remise à sa place sur la cheminée.

Philippe sort avec la statuette moins de 20 secondes après le gong

Générique

Préparation : Claude Savarit, assisté de René Denis

Montage : James G. Bridge - Scripte : Béatrice de Nouaillan

Directrice de production : Sabine Richard Nicolas

Réalisation finale : Guy Job

Remarques

Joanne Cossette est la seule femme à avoir piloté un hélicoptère pour "La Chasse au trésor". De surcroît, âgée de seulement 20 ans à la date du tournage, elle est probablement la plus jeune pilote de l'émission.

Philippe de Dieuleveult avait écorché son nom en la présentant uniquement "Josette".

Le Fairchild Hiller 1100 rouge et jaune de cette émission a illustré le générique de l'émission durant 3 ans  Le FH1100 d'Air Alma au-dessus de Val Jalbert, image du générique  Les hélicoptères des génériques 1981-1983 sont ceux des toutes premières émissions
L'hélicoptère rouge de cette émission a figuré au générique des 3 premières saisons 1981-1983.

Que sont-ils devenus ?

Pierre Boivin a pris sa retraite d'avocat-notaire fin 2008 à 66 ans. Chantal mène une vie associative, joue au bridge, et s'occupe de ses chats. Leur fils Denis est avocat et mène une carrière politique, et leur fils Marc est célèbre en Suisse pour sa participation aux "Dicodeurs".

Pierre Boivin en août 2004  Chantal Boivin en août 2004

Joanne Cossette est infirmière industrielle chez Bell Textron à Mirabel près de Montréal.

La pilote d'hélicoptère Joanne Cossette, en 2005

Liens

Interview des candidats Chantal et Pierre Boivin

Photos de Chantal et Pierre Boivin qui se sont rendus à Val Jalbert

 Interview de la pilote de l'hélicoptère Joanne Cossette

 Cliquer pour charger une version PDF de cette fiche
Version PDF

Fiche actualisée en novembre 2009