Après avoir pris sa retraite de personnel navigant, Gérard de Préville s'occupe maintenant d'une maison de 500 m2 bâtie sur un immense terrain, qu'il loue pour les besoins de son association de réinsertion de jeunes défavorisés.

 

Elle est située non loin du lac Léman, et en me trouvant en Suisse à la fin du mois d'août 2004, je pensais que c'était une occasion unique pour aller rencontrer ce pilote dont ses collègues disent tous qu'il est "l'homme le plus sympa de la terre !"

Fidèle à cette réputation, Gérard nous a accueilli avec un magnifique Saint-Bernard, puis avons eu droit à 2 heures d'anecdotes et de souvenirs tirés de ses 10 820 heures de vol.

Je ne peux m'empêcher de mettre côte à côte ces 2 photos que 21 ans séparent, et qui témoignent de l'éternelle jeunesse de Gérard.