Vous rappelez-vous du jour de tournage de cette émission ? De l'heure approximative ?

C'était vers octobre 1982. Je vérifierai la date, qui devrait être facile à retrouver car c'était un jour de grève du métro parisien. Le tournage a eu lieu vers 4 heures du matin en raison du décalage horaire. D'après Télé Union, c'était la première émission tournée pour la nouvelle saison.


(Elle a été diffusée sur Antenne 2 le 1er mai 1983.)

Les candidats avec Didier et Elsa Philippe et Martine avec Elsa Manet Philippe et Martine avec Didier Lecat

Combien de jours au préalable avez-vous été prévenus avant le tournage ?

Nous avons été prévenus immédiatement par téléphone au retour de notre présélection à Paris. Nous étions rentrés en train dans la nuit, et sommes repartis en avion dès notre arrivée à Strasbourg ! Les billets nous attendaient à l'aéroport de Strasbourg-Entzheim.

Comment avez-vous été pris en charge à votre arrivée à Paris ?

Nous étions livrés à nous-mêmes à cause de la grève de la RATP : Pas de taxi ni de métro, et une foule insensée bloquée par la grève. Une vraie "chasse aux trésors" pour arriver à Télé Union aux Champs Elysées ! En revanche, un hôtel de l'avenue de Friedland avait été réservé par la production, qui nous avait aussi donné 500 FF pour nos frais, et avec ma sœur nous avons mangé dans un restaurant chinois ce soir-là. Mais nous avons du nous coucher assez tôt car un taxi venait nous prendre vers 3 heures du matin pour aller aux studios de Boulogne.

Philippe Grün Martine Grün Philippe et Martine Grün, frère et sœur, et sans doute les plus jeunes candidats de "La Chasse aux trésors"

Pourquoi vous êtes-vous porté candidat pour cette émission ?

Je n'ai jamais participé à d'autres jeux télévisés, mais j'étais fan de celui-là depuis le début. Alors j'ai fait une candidature spontanée.

Avez-vous passé des tests de sélection ?

Oui, des tas de tests ! Ecrits tout d'abord, avec des questions d'histoire, de géographie et plus générales telles que "Quels sont tous les usages que l'on peut faire d'une brique ?" Je me souviens qu'il y avait un texte historique dont il fallait trouver l'auteur, c'est ma prof d'histoire de Khâgne qui m'avait soufflé la réponse, il s'agissait de Jérôme Savonarolles (orthographe à vérifier car je ne suis pas très calé en histoire). Télé Union Paris pestait contre certains pays qui ne faisaient pas de véritables sélections ou pas assez sérieuses selon eux, c'est ce qu'ils nous avaient confié en tous cas.

Ensuite, nous avons simulé à Paris l'émission qui se passait en Irlande, et dont une des énigmes portait sur la grande famine ayant frappé cette île. C'était une sélection "pratique" dans les locaux de Télé Union avenue des Champs Elysées, où il fallait faire comme si on tournait une vraie émission, et c'est le lendemain que l'on nous a informé de notre sélection, et qu'il a fallu repartir illico pour enregistrer l'épisode à Singapour !

N'avez-vous pas eu quelques regrets puisque, à cause des aléas du terrain, Philippe n'a pu trouver qu'un seul trésor sur les trois ?

Financièrement non, puisque je ne le faisais pas pour l'argent donc ça ne m'a pas dérangé. Et nous avons pu faire hors antenne la troisième énigme, dont le libellé était "Le plus grand tigre du monde mettra du baume au cœur de Philippe". Nous l'avons résolue en 30 secondes !

Philippe nous a également posté une carte depuis Singapour, je vous la numériserai quand je la retrouverai !

Philippe vient de promettre d'envoyer une carte postale aux candidats malchanceux

Avez-vous conservé d'autres souvenirs ?

Oui, je pense à la boîte du jeu "La Chasse au trésor" qui nous est offerte en fin d'émission. J'ai demandé à Didier et Elsa de nous la dédicacer... Malheureusement je l'ai stockée dans une cave qui a été inondée, et les dédicaces sont aujourd'hui à peine lisibles...

Dédicace d'Elsa :

Vous avez fait la chasse à la fatalité ! Mais quel tonus.

Nous étudierons la solution Ph. de Dieuleveult "bionic"...

Amicalement. Elsa Manet

 

(Elsa fait allusion à la remarque de Philippe Grün qui avait demandé de l'aide à Steeve Austin, le héros bionique de "L'homme qui valait 3 milliards").

 

 

Dédicace de Didier :

BRAVO Philippe et Martine. Vous avez bien joué !

Dommage pour le 3ème trésor.

Didier Lecat.

Que pensez-vous de notre idée d’un site dédié à « La Chasse aux Trésors » et Philippe de Dieuleveult ?

Elle est excellente ! Encore bravo pour cette initiative !

Auriez-vous quelques anecdotes à nous raconter ?

Oh oui ! Tout d'abord, concernant le tutoiement ! Avant le début de l'émission, nous avons pu bavarder avec Philippe de Dieuleveult lors des essais de liaison radio. Je tutoie assez naturellement les gens, et cela c'est passé ainsi avec Philippe. Mais avant que l'émission ne commence, on nous a fait remarquer qu'il n'était pas "souhaitable" de le tutoyer durant l'émission, et qu'il était préférable de le vouvoyer, ce que nous avons donc fait...

Ensuite, en cours de tournage, il y a eu un arrêt de plus d'une heure... pour refaire le plein de l'hélicoptère ! Nous entendions tout ce qui se passait durant cette opération, et on comprenait que c'était Philippe qui faisait le plein lui-même en transvidant des bidons de kérosène dans le réservoir. Nous avons ensuite repris à l'endroit où ça c'était arrêté, et au montage on ne voit rien !

L'hélicoptère Huey de l'émission à Singapour C'est Philippe de Dieuleveult qui a du refaire le plein de kérosène, pendant une interruption du tournage

Enfin, Antenne 2 et Télé Union ont reçu énormément de courriers qu'ils nous ont fait parvenir, dont celui d'une prof d'anglais qui "m'engueulait" parce que j'avais prononcé KeW Garden "KeV Garden" au lieu de "Cue Garden"... et elle avait phonétiquement raison !

 

Philippe Grün n'est pas rancunier, car il est maintenant lui-même professeur d'anglais ! Il a énormément voyagé, mais il n'est pas encore allé du côté de Singapour... « ... Pas encore, mais c'est prévu un jour ou l'autre ! ».

Philippe Grün s'est exprimé en anglais à de nombreuses reprises au cours de l'émission. Il est aujourd'hui professeur d'anglais !

Témoignage recueilli en février 2005