Article paru dans "Les Dernières Nouvelles d'Alsace" du 2 mai 1982