Vous rappelez-vous du jour de tournage de cette émission ?

Le tournage a eu lieu au départ du petit stade de Saint-Pierre, le mercredi 26 janvier 1983, en début d’après-midi. Je puis vous dire que ce jour-là fût peut-être le jour le plus venté de la saison, à tel point que j’ai dû contourner la montagne Pelée pour aller de Saint-Pierre à Grand-Rivière, trajet que j’ai fait des centaines de fois avec des touristes à bord.

Philippe de Dieuleveult prêt à embarquer

Toute l'équipe avant le décollage

Cette émission a-t-elle également été tournée en version étrangère ?

Le lendemain jeudi 27 janvier, le matin, j’ai répété la même scène avec un animateur italien. Ce jour-là, il a fait un temps superbe presque sans vent, ce qui a permis à cet animateur de réussir là où Philippe avait échoué. Ceci mis à part, il avait beaucoup de verve… et a pris une yole pour aller sur l’épave alors que Philippe avait sauté de l’hélico !

Dans la bananeraie de Morne Patate

Avez-vous d'autres souvenirs à propos de Philippe sur ce tournage ?

Non, car finalement j’ai passé peu de temps avec Philippe, à part le repas que nos avons pris ensemble avant l’émission au restaurant de l’hôtel « Latitude ».

le Bell 206 d'AIRLEC Mérignac immatriculé F-GAJL, sur la plage du Raisinier

Avez-vous gardé des contacts avec la production après ce tournage ?

Oui, car en 1984, les organisateurs de "la Chasse" m’avaient demandé d’envisager un tournage sur Bordeaux et ses environs. L’office du tourisme et le Conseil Général avaient donné leur accord pour "aider" l’émission et j’avais imaginé les sujets :

- Le retour des chevaux au pied de la colonne des Girondins à Bordeaux

- Un château médiéval avec une galerie de tableaux d’ancêtres absolument unique

- Une bouteille de vin "Château Lafite-Rotschild" de 1789

Cette émission n'a jamais été enregistrée. Mais il y a eu une "Chasse" dans le pays basque avec l’un de mes hélicos et un pilote qui s’appelle Vérité, mais le très mauvais temps a fait que le tournage a quelque peu foiré...

(Nous attendons le témoignage de Jean-Michel Vérité !)

Serge, Philippe et Patrick après le tournage à Grand Rivière

L'hélico posé à Grand Rivière

Mais avez-vous revu Philippe après le tournage à La Martinique ?

Presque à la même époque, j’avais fait des démarches pour amener Philippe en hélico, en plein centre de Bordeaux-Mériadeck, pour le compte de la BNP. Avec les autorités, je suis allé faire une visite de reconnaissance, cela ne posait pas de problème, il y avait largement la place. La préfecture a finalement refusé, et tout le monde a bien regretté. J'avais utilisé dans le cadre de vols SAMU des endroits bien plus difficiles.

C'est dans un hélicoptère piloté par Michel Le Collen que Philippe de Dieuleveult devait  arriver au Centre Mériadeck, mais cela a été refusé par la préfecture...

Que pensez-vous de notre idée d’un site dédié à « La Chasse aux Trésors » et Philippe de Dieuleveult ?

Je suis heureux de constater que des passionnés entretiennent la mémoire de Philippe de Dieuleveult. Sa disparition a ruiné des projets et mis de la tristesse dans nos cœurs. Toutes mes amitiés et bravo pour votre action ! Et merci de m'avoir contacté !

Michel Le Collen a continué de travailler comme photographe aérien pour mettre en valeur sa région d'Aquitaine, jusqu'à son décès le 16 septembre 2016, à l'âge de 89 ans.

Témoignage recueilli en juin 2003