François Jaubert situe, sans certitude, la date de tournage à début septembre 1984, 15 jours avant la diffusion en France, en avez-vous une idée plus précise ?

Oh non, mais c'était bien 2 mois avant. Je n'ai pas vraiment de repère non plus car j'étais toujours au théâtre à cette époque. L'horaire m'a marquée, par contre... A 4 heures du matin on était prêts et maquillés, mais il a fallu attendre un créneau pour la liaison sonore. Ce créneau tardait à arriver et on a bien failli annuler le tournage... Mais on a fini par démarrer vers 5 heures 1/2. C'était un horaire très inhabituel pour moi, je n'avais presque pas dormi ! Pensez donc, d'habitude, après une représentation théâtrale, j'allais me coucher vers 2 heures du matin, et là c'est l'heure à laquelle il fallait que je me lève !

5h30 : l'émission commence avec 1h30 de retard

Jenny Astruc en compagnie de Didier Lecat

C'est François Jaubert qui vous a choisie comme co-candidate. Mais connaissiez-vous l'émission ?

Oui, bien sûr, mais je dois bien vous avouer que je ne la regardais pas beaucoup. J'adorais les exploits de Philippe, mais je n'avais pas souvent l'occasion de les regarder, car j'étais au théâtre ou en tournée à l'heure où l'émission était diffusée. J'ai fait par exemple la tournée de "La cage aux folles" dans toute la France... En fait François m'a choisie pour animer avec lui cette "100ème" pour laquelle il avait été sollicité. C'était bien pour faire une "spéciale 100ème" que des comédiens étaient recherchés comme candidats, pour leur habitude des plateaux. Il fallait des candidats à l'aise, car il était prévu de faire la fête après le tournage, avec des costumes, des cotillons... Et puis finalement il n'y a rien eu de tout cela. Je pense que c'est à cause du temps perdu pour obtenir la liaison sonore. Ça a décalé toute la suite, et après il allait faire jour.

Avez-vous passé des tests de sélection ?

Non, comme François vous l'a expliqué, on est simplement venus quelques jours auparavant pour s'entretenir avec les producteurs. Je pense qu'ils voulaient vérifier qu'on pouvait "assurer" la réussite de cette 100ème qui avait alors beaucoup d'importance...

Comment avez-vous découvert que l'émission se déroulait à Las Vegas, là où vous aviez déjà travaillé auparavant ?

Je vous assure que je l'ai vraiment découvert à la dernière minute ! Je pense quand même que François était au courant, mais qu'il ne m'a rien dit. Il fallait que ma réaction soit spontanée et il avait bien gardé le secret. Je me suis vraiment demandée ce qui se passait quand j'ai découvert la carte, car j'ai reconnu Vegas immédiatement, c'était incroyable !

Jenny Astruc pointe du doigt le "Tropicana Hotel" où elle a travaillé durant 2 ans comme meneuse de revue des "Folies Bergères"

Et avez-vous visionné l'émission en avant-première avant sa diffusion ?

Non, mais on a reçu chacun une cassette, avec un beau chèque puisque nous avions trouvé les 3 énigmes !

Etes-vous retournée à Las Vegas ensuite ?

Non, jamais... J'avais demandé à Philippe de Dieuleveult de survoler Vegas en fin d'émission. Tout avait déjà beaucoup changé. J'ai connu Las Vegas quand ce n'était encore qu'une ville isolée en plein désert, à quelques kilomètres en navette de l'aéroport. Quand je pense que cela a encore bien changé depuis, qu'ils ont fait là-bas un "petit Paris"...

Jenny Astruc demande à Philippe de survoler Las Vegas, plutôt que de jouer au casino ! Quelques images aériennes de Vegas Il s'agit du seul tournage réalisé de nuit sur le terrain

Je peux vous raconter un souvenir de mon retour de Las Vegas. En fait, j'avais reçu la visite là-bas de Jean-Christophe Averty et de Pierre Tchernia, qui étaient venus faire un reportage sur "la française de Vegas" (c'est à dire sur moi !), pour "5 colonnes à la Une". Jean-Christophe Averty m'avait laissé ses coordonnées, et je l'ai contacté 6 mois après quand je suis rentrée à Paris : Il m'a fait travaillé avec lui durant 2 ans !

Que pensez-vous de notre idée d’un site dédié à « La Chasse aux Trésors » et Philippe de Dieuleveult ?

Je n'ai pas Internet, vous savez je regarde toujours aussi peu la télé, je n'ai que 6 chaînes et ça me suffit ! Alors je ne verrai pas tout ce que vous avez fait. Mais je pense que cela doit être un bon moyen de faire connaître cette émission à tous les jeunes d'aujourd'hui qui ne l'ont pas connue. Ce qui passe maintenant n'a rien à voir, même "La Carte aux trésors"... Philippe assurait le spectacle, il prenait des risques...

Jenny Astruc est toujours comédienne, spécialisée dans le doublage : « Uniquement le doublage de films, pas de séries, ou alors pour doubler des guest-stars ponctuellement ; mais je choisis vraiment les directeurs artistiques pour qui je travaille, les doublages sont parfois tellement mal faits ! » Et c'est ainsi qu'elle reste fidèle à François Jaubert avec lequel elle continue d'adorer travailler. « François : C'est un peu mon p'tit frère ! »

21 ans après, la complicité de Jenny Astruc et François Jaubert est intacte

Témoignage recueilli en septembre 2005