Vous rappelez-vous du jour de tournage de cette émission ?

Hélas non, je n'ai aucun souvenir de cette date, et je n'arrive pas à en faire le lien avec un événement quelconque qui aurait pu m'aider à la déterminer à quelques jours près...

(L'émission a été diffusée sur Antenne 2 le 3 avril 1983)

Les candidats présentés par Didier Lecat Jean-Marc et Françoise Walther encouragés par Elsa Manet Les candidats dans le studio avec Didier et Elsa

Combien de jours au préalable avez-vous été prévenus avant le tournage ?

Là non plus, je n'en ai pas le souvenir...

Comment avez-vous été pris en charge pour votre venue aux studios à Paris ?

Nous étions accompagnés depuis Genève par Monsieur Balmer. On a été hébergés dans un bon hôtel, l'encadrement était sympathique, et nous avons déjeuné avec l'accompagnant avant le tournage.

Pourquoi vous êtes-vous portés candidats pour cette émission ?

C'est surtout par jeu. Mais comme je suis géographe de profession, je regardais souvent cette émission à la télévision et un jour je me suis dit : "Pourquoi pas moi ?" et j'ai déposé une candidature spontanément.

Des candidats méthodiques et organisés Par leurs professions, Jean-Marc et Françoise sont habitués à manipuler les documentations Didier Lecat se sent un peu inutile tant les candidats sont efficaces !

Les candidats devant la carte du périmètre de jeu au Cameroun

Jean-Marc Walther est géographe et l'émission l'intéresse à plus d'un titre

Françoise Walther est institutrice

Avez-vous passé des tests de sélection ?

Oui, nous avons participé à des tests à Genève, dans le mode de l'émission. Mais je n'ai pas de souvenir des questions qui nous ont été posées...

Comment avez-vous été prévenus que votre candidature était retenue ?

Par courrier postal.

Avez-vous pu conserver certains objets présentés sur le plateau au cours de cette émission : Je fais allusion au poignard artisanal présenté par Elsa Manet, et au billet de banque qui accompagnait le texte de la dernière énigme ?

Non, rien de tout cela ne nous avait été remis !

Elsa Manet présente un poignard fabriqué par l'artisan camerounais qui a confectionné le 2ème trésor Didier découvre le poignard artisanal Didier remettra le poignard aux candidats, juste le temps de l'émission, ils n'ont pas pu repartir avec !

Didier Lecat découvre un billet de banque avec le texte de la 3ème énigme

Didier remet le billet aux candidats, juste le temps de l'émission, car ils n'ont pas pu repartir avec !

Le billet permettait d'identifier l'emplacement géographique du trésor, à Rumsiki

Que pensez-vous de notre idée d’un site dédié à « La Chasse aux Trésors » et Philippe de Dieuleveult ?

C'est une excellente idée ! Merci d'avoir entrepris toutes ces recherches. Votre travail est empreint de magnifiques souvenirs !

Jean-Marc Walther est toujours professeur de géographie, et Françoise est toujours institutrice. Jean-Marc est allé au Cameroun pendant l'hiver 1997-1998 avec des étudiants. « J'y ai retrouvé, tout à fait par hasard, le fameux "Christophe Colomb" que nous devions retrouver pour la 3ème énigme. Il était dans un "bistrot" à Rumsiki, juste en face des célèbres cheminées volcaniques. Ce fut un moment très émouvant... "Christophe Colomb" était heureux de me rencontrer, et triste parce que les réalisateurs de l'émission ne lui avaient même pas adressé de cassette vidéo de l'émission... »

Philippe se fait remettre le 3ème trésor par "Christophe Colomb" C'est une tradition pour la population locale de prendre le surnom de personnages illustres, Philippe de Dieuleveult est donc bien en train de saluer Christophe Colomb! 14 ans plus tard, Jean-Marc Walther a retrouvé "Christophe Colomb" à Rumsiki

Témoignage recueilli en août 2006