Vous rappelez-vous des dates de tournage de ces émissions ?

Oui, La Napoule c'était le 12 juillet 1983, et Saint-Malo c'était le 27 septembre 1983. Dans les 2 cas nous étions présents avant le tournage pour des vols de reconnaissance.

 

(les diffusions ont eu lieu sur Antenne 2 le 29 janvier 1984 pour La Napoule, et le 18 mars 1984 pour Saint-Malo)

Jean Thomas dans l'émission à La Napoule 2 mois et demi plus tard, revoici Jean Thomas dans l'émission à Saint-Malo Jean Thomas à bord de l'Ecureuil dans l'émission à Saint-Malo

Y a-t-il eu des versions étrangères de ces émissions ?

Oui, pour Saint-Malo, il y a eu une version espagnole.

Philippe fait effectivement allusion dans "J'ai du ciel bleu dans mon passeport", au fait que 2 énigmes avaient été modifiées dans l'émission à Saint-Malo, car il avait cassé le 1er trésor, et parce que Miguel de la Quadra Salcedo ne faisait pas de parachute...

Philippe était malade d'avoir cassé le sablier (authentique). Ce sablier a été remplacé par une autre pièce moins rare... et moins chère ?

Philippe brandit le sablier... ... et dérape sur les rochers, fracassant le trésor qu'il venait de trouver... Philippe est très contrarié d'avoir cassé ce trésor... il va falloir en trouver un autre pour la version espagnole !

Le présentateur espagnol ne voulant, ou ne pouvant, sauter en parachute, je devais le déposer sur un chalutier dans la baie de Cancale, en restant en stationnaire. Je lui avais dit de se glisser le long du patin de l'Ecureuil et de descendre doucement, mais il a glissé et s'est raccroché très brutalement : 95 kg qui se balancent... un peu juste pour le centrage latéral !

Miguel de la Quadra Salcedo n'a pas sauté en parachute dans l'émission à Saint-Malo, mais il a du sauter sur un chalutier, manœuvre rendue délicate par son gabarit imposant...

Est-ce Philippe de Dieuleveult qui a filmé la version espagnole ?

Oui, Philippe assistait avec une caméra, mais je ne me souviens pas s'il y avait en plus un autre caméraman.

Savez-vous pourquoi c'est vous qui avez participé à ces 2 tournages ?

Pour La Napoule, l'hélicoptère était une machine de démonstration de l'Aérospatiale, et j'étais à l'époque instructeur aux essais en vol. Lors du dîner qui a suivi ce tournage, en discutant avec Philippe de Dieuleveult, nous avons beaucoup parlé de Saint-Malo où nous avons passé notre jeunesse, et nous nous sommes rendus compte que nos parents, originaires du Minihic, se connaissaient. Philippe a donc suggéré aux producteurs qu'ils imaginent une émission à Saint-Malo, dans laquelle je serai le pilote, pour que cela se passe "entre malouins". La production a tout de suite accepté l'idée. J'avais soufflé l'idée d'un trésor à la tour Solidor, car mon père était né au pied de la tour, et toute sa vie il m'a dit que c'était l'endroit où il voulait fermer les yeux. Hélas c'est arrivé beaucoup trop tôt, j'étais jeune, et c'est en hommage à papa que je voulais me poser dans le jardin de la tour Solidor, ce qui a été fait en première énigme ; ce fut un moment émouvant pour moi de me poser à cet endroit, ainsi que d'être le premier et probablement dernier pilote à se poser dans la cour du château de Saint-Malo, moi, un malouin.

2 malouins heureux de se retrouver pour une "Chasse aux trésors" à Saint-Malo ! Beaucoup d'émotion pour Jean Thomas, posé au pied de la Tour Solidor, où son père était né 2 malouins en hélico dans la cour du château de Saint-Malo, qui abrite l'Hôtel de Ville où Philippe s'est marié

Comment ont été choisis les hélicoptères pour ces 2 tournages ?

L'Aérospatiale avait déjà fait remarquer aux producteurs de cette émission "française" qu'il n'y avait pas d'hélicoptère "français" dans les images du générique. En fournissant un hélicoptère gracieusement pour l'émission, elle entendait ainsi faire modifier le générique, et c'est ce qui s'est passé avec l'hélicoptère de démonstration à La Napoule.

Pour Saint-Malo, lorsque l'Aérospatiale a été contactée, à ma surprise c'est un autre pilote qui fut désigné, et le contrat de location hélicoptère était difficile à négocier. Bref, pour que ça puisse se passer "entre malouins", nous avons décidé de prendre un hélicoptère chez Héli France. D'ailleurs, dans cette émission, Philippe cite abondamment mon nom et pas celui d'Aérospatiale ! J'ai emmené avec moi Charles Boivin, pilote et mécanicien hélicoptère, ALAT et Douanes, un ami. Nous n'avons pas été payés pour cette prestation, mais on s'en fichait complètement !

L'Ecureuil F-GCVN utilisé dans l'émission à La Napoule Cet Ecureuil est le 1000ème fabriqué, il a été peint par Michel Guéranger pour être utilisé dans les démonstrations de l'Aérospatiale Jean Thomas aux commandes de l'Ecureuil de démonstration de l'Aérospatiale

Philippe de Dieuleveult prêt à monter dans "Spiderman", surnom donné à cet Ecureuil de démonstration

L'Aérospatiale a fourni cet hélicoptère gratuitement pour l'émission, avec l'espoir qu'il figure sur un nouveau générique...

... et on retrouvera cet hélicoptère sur les images du générique de 1984

L'Ecureuil F-GCJC d'Héli France utilisé dans l'émission à Saint-Malo

L'hélicoptère a été loué à Héli France pour Jean Thomas, car l'Aérospatiale allait fournir un Ecureuil avec un autre pilote

L'Ecureuil au pied de la Tour Solidor

Comment se sont passés les repérages ?

Connaissant bien Saint-Malo, c'était surtout un survol "touristique" avec une reconnaissance des points de posés possibles. Il y a eu surtout des vols de reconnaissance pour La Napoule, notamment sur l'île Saint Marguerite, où Philippe était venu et où nous nous sommes baignés. Il ne participait pas au choix des zones pour garder sa spontanéité. Alors que j'étais retourné m'asseoir dans l'Ecureuil, de jolies femmes sont venues discuter avec moi... il y en avait une en maillot de bain "top less", et toute l'équipe se marrait de voir ma tête alors qu'elle m'interrogeait avec ses beaux seins sur mon bras !!!

Jean Thomas a fait des repérages préalables sur l'île Sainte Marguerite, notamment pour se poser à côté du fort qui a servi de prison au "Masque de fer" En repérant ce point de posé au pied du fort de l'île Sainte Marguerite, Jean Thomas avait fait de sympathiques rencontres ;-) SVP, ne détournez pas votre regard de Philippe, qui s'apprête à sauter dans l'eau pour récupérer le trésor ! (mais est-ce cette sympathique jeune fille qui avait utilisé le bras de Jean Thomas comme "repose-seins" ???)

Avez-vous répété la séquence avec le parachutiste à Saint-Malo ?

L'interception de l'avion et de l'hélicoptère avait été préparée entre les pilotes, et un vol de reconnaissance effectué, surtout pour le timing. C'était indispensable de préparer le saut en parachute sérieusement, comme le souligne Benoît Claire, mais si l'interception des 2 parachutistes n'avait pas été répétée, il y avait eu (à la demande de Philippe) plusieurs sauts d'entraînements pour lui.

Un vol de reconnaissance et de minutage avait été fait avec l'avion et l'hélicoptère, sans pour autant répéter la séquence du saut en parachute Philippe de Dieuleveult s'apprête à sauter de l'hélicoptère avec son parachute, il va être rejoint par son ami Benoît Claire qui va sauter depuis l'avion-relais radio Jean Thomas va devoir ramener Philippe à la station de base, car son antenne s'est cassée lors du saut en parachute

Les candidats ont indiqué qu'à l'issue de cette énigme Philippe avait cassé son antenne, ce qui a entraîné une interruption de tournage de 2 heures, vous en souvenez-vous ?

Oui, Philippe a eu son antenne cassée, et nous sommes retournés à Blanche Roche, petit terrain aéro-club de Saint-Malo (hélas fermé de nos jours) pour réparer. Mais nous avons eu beaucoup de difficultés de communication et cela se voit tout au long de l'émission. Déjà au départ au barrage de la Rance, j'étais caché au raz de la mer, et l'hélicoptère devait apparaître lorsque Philippe annonce "Et voici Jean Thomas avec son Ecureuil"... Seulement je n'ai pas eu de retour de radio, j'attendais le top et on voit dans l'émission qu'il y a un "blanc", vite comblé par Philippe qui se demandait ce que je faisais... Las d'attendre, je suis monté pour voir et j'ai retrouvé le contact !

Philippe vient d'annoncer l'arrivée de Jean Thomas et son hélicoptère, mais rien ne se passe ! Jean Thomas se présente avec l'hélicoptère Une défaillance de la liaison sonore a provoqué ce petit retard !

Dans l'émission à La Napoule, Philippe réalise une partie du trajet en vol installé à cheval sur le patin de l’hélicoptère, car il avait emmené un passager. J’imagine qu’il faut une confiance réciproque pour accepter l’un et l’autre ce genre de « cascade » ?

J'avais une très grande confiance en Philippe, je n'aurai jamais accepté cela d'une autre personne, et lorsque nous avons décidé de le faire, je sais que Philippe me faisait confiance aussi. C'était sympathique, mais pourrions-nous le faire aujourd'hui ?

Philippe est à moitié à l'extérieur de l'hélicoptère, un pied sur le patin et un genou à l'intérieur Philippe a cédé sa place à un passager qui va le guider jusqu'au trésor Philippe interroge son passager, Monsieur Gentilini, au cours du vol

Dans le même ordre d'idée, une anecdote marrante (il y a prescription...) au départ de la première recherche de trésor dans cette émission, depuis le port de La Napoule : Nous sommes partis assez bas sur la mer, et avec le souffle rotor j'ai fait tomber un véliplanchiste... en fait j'avais parié de le faire, et Philippe dans l'émission, dit (de mémoire) : "Tu as vu, il est tombé"... rires... autre temps...

Ce véliplanchiste va être la "victime" d'un pari entre Jean Thomas et Philippe de Dieuleveult ! Philippe vérifie que le véliplanchiste est tombé sous le souffle de l'hélicoptère ! Pari gagné, Philippe rit aux éclats !

Avez-vous été sollicité par des fans de l’émission, juste après les diffusions en particulier, qui auraient cherché à se mettre en contact avec vous ?

Oui parfois, au Salon du Bourget notamment, des fans sont venus voir l'hélicoptère. Mais en 1997, je me promenais avec mes enfants et des amis le long de la Rance, vers La Richardais, proche donc du barrage de la Rance, et j'ai croisé un jeune homme qui était avec sa famille. Il m'a dévisagé, s'est retourné plusieurs fois, en disant "Je suis sûr que c'est lui". Je me demandais bien ce qu'il me voulait… Et quelqu'un lui a dit "Si tu es sûr, va le lui demander". Il a fait demi-tour dans ma direction, et m'a demandé "Vous ne seriez pas le pilote de l'hélicoptère de La Chasse aux trésors à Saint-Malo ?". Je me suis toujours demandé comment il avait pu ainsi me reconnaître, car du reste on m'aperçoit très peu dans l'émission, et avec le casque sur les oreilles… 14 ans après "La Chasse" ! Un vrai fan !

Que pensez-vous de notre idée d’un site dédié à « La Chasse aux Trésors » et Philippe de Dieuleveult ?

C'est formidable pour la mémoire de Philippe et aussi son équipe, ce fut une vraie aventure passionnante grâce au génie d'animation et de spontanéité de Philippe, mais aussi de tous les participants : techniciens son, image, présentateur et présentatrice, etc... L'ambiance était généreuse, ce qui fit le succès de cette émission.

Philippe salue les visiteurs du Mont Saint Michel en fin d'émission à Saint Malo

Les performances que Jean Thomas a pu réaliser pour ces 2 "Chasses aux trésors" sont à l'image de son impressionnante carrière, que vous pourrez découvrir sur son curriculum vitae. Il a modestement omis d'indiquer qu'il avait sauvé 2 vies le 28 mai 2003, en montant à plus de 5000 mètres avec un Ecureuil au Népal, pour récupérer 2 victimes du crash d'un hélicoptère MI17. C'est suite à cette mission qu'il a suggéré l'idée d'un posé sur l'Everest en Ecureuil, performance réalisée 2 ans plus tard par son collègue et ami Didier Delsalle.

Didier Delsalle et Jean Thomas : si Didier Delsalle a réalisé l'exploit de se poser sur l'Everest, l'idée originale en revient à Jean Thomas, qui l'a assisté dans toute la préparation et les vols de reconnaissance

Jean Thomas privilégie aujourd'hui sa famille mais il vole encore pour le plaisir. Il fait de la voile, et est sauveteur bénévole à la station de sauvetage de la SNSM de Saint-Malo. Il fait également partie de la chorale "Les Corsaires malouins".

Témoignage recueilli en avril 2009