Vous rappelez-vous du jour de tournage de cette émission ?

Mon carnet de vol indique que c'était le 23 avril 1981, dans l'après-midi.

 

(la diffusion a eu lieu sur Antenne 2 le 23 août 1981)

Quel type d'avion avez-vous utilisé ?

C'était un CESSNA A185F Skywagon II, immatriculé F-GDCD.

Le F-GDCD d'Hémet Exploration se trouve maintenant en Belgique sous le registre OO-DCD (photo Stephan de Sutter, JetPhotos.Net)

Pourquoi est-ce votre société, en particulier, qui a été choisie pour cette émission ? Connaissiez-vous l’émission ? Y teniez-vous particulièrement ?

J’étais le PDG de Hémet Exploration, société aujourd’hui absorbée par Sogerma du groupe EADS, basée à Colomiers (Toulouse-Blagnac). Notre métier basique était l’assistance aérienne à l’exploration pétrolière et minière en Afrique, Moyen-Orient, etc… En morte saison nous faisions le support du Paris-Dakar et un peu de tournages. De ce fait nous connaissions un peu les gens de la télévision et du cinéma.

Jacques Hémet en 1983  Un DC-3 estamillé "Hemet Exploration"  Un hélicoptère de Jacques Hemet sur le Paris-Dakar

La mission a du arriver par ce biais ! Nous avons fourni l'avion relais, et l'hélicoptère, un Ecureuil tout neuf, le F-GCTM (parti ensuite en Arabie).

Je n’avais pas la télé et je ne l’ai toujours pas, donc je n’avais jamais vu l’émission mais j’en avais entendu parler…

Le Hangar d'Hémet Exploration à Colomiers

Votre prestation a-t-elle eu des retombées, publicitaires par exemple ?

Non, pas de retombée spécifique ! Mais nous avons de nouveau été sollicités pour les "Chasses au trésor" tournées plus tard la même année aux Baux de Provence, et dans l'arrière-pays niçois. C'était à nouveau un avion de ma compagnie pour le relais-son, mais ce n'est pas moi qui le pilotais, et le même Ecureuil toujours piloté par Alain Legrand pour transporter Philippe de Dieuleveult et son équipe.

L'Écureuil F-GCTM d'Hémet Exploration a participé à 3 "Chasses au trésor" en 1981, piloté par Alain Legrand

Les producteurs vous avaient-ils contacté pour la préparation de cette émission, bien avant le tournage ? Avaient-ils fait une reconnaissance aérienne des lieux, par exemple ?

Oui, la reconnaissance a eu lieu le 9 avril 1981 avec le Cessna 185 F-BLGI, dont j’étais le pilote.

Quel matériel était emporté à bord, cela prenait-il beaucoup de place ? Fallait-il fixer des antennes à l'extérieur de l'appareil ?

Je ne sais pas précisément quel genre de matériel était à bord, mais cela ne tenait pas beaucoup de place et le montage était très facile. Je n’ai pas le souvenir d’une antenne extérieure.

A quelle altitude voliez-vous ?

Je me souviens que nous volions aux environs de 1 000 mètres au dessus de l'hélicoptère, et je suivais les indications de l'ingénieur du son sans liaison directe avec sa radio.

Jacques Hémet se dit "mal placé" pour apprécier notre idée de ce site Internet, car il n'a toujours pas la télévision ! Il est aujourd'hui retraité, et ne pratique plus que le parapente.

Télé 7 Jours avait consacré un article sur les "secrets" techniques de "La Chasse aux trésors" dans son numéro 1201 du 4 au 10 juin 1983. Cet article illustre parfaitement le rôle que tenait Jacques Hémet, en tant que pilote de l'avion relais son.

Télé 7 Jours avait consacré un article aux "secrets" de "La Chasse aux trésors" - cliquer sur l'image pour charger l'article au format PDF

Cliquer ici pour télécharger l'article - format PDF - 180 Ko

 

Témoignage recueilli en décembre 2004