Le Capitaine Franck Duprat était aux commandes de l'Alouette 2 CSI de la Gendarmerie Nationale, "réquisitionnée" par Philippe de Dieuleveult dans l'émission à Nouméa, en Nouvelle Calédonie. Philippe de Dieuleveult souhaitait profiter du treuil qui équipait la machine des gendarmes, pour se faire larguer sur l'épave de l'Ever Prosperity.

Philippe de Dieuleveult est en vol vers Nouméa quand il remarque un hélicoptère de la Gendarmerie Les 2 hélicoptères conviennent d'un endroit pour se poser ensemble Philippe se dirige vers le pilote de l'Alouette 2 de la Gendarmerie

 

Philippe questionne le Capitaine Franck Duprat Les gendarmes connaissent l'emplacement de l'épave de l'Ever Prosperity Philippe souhaite bénéficier d'un hélitreuillage pour être déposé sur l'épave

 

Après de rapides tractations, Philippe embarque dans l'Alouette 2 des gendarmes Le Capitaine Franck Duprat emmène Philippe de Dieuleveult à l'épave de l'Ever Prosperity L'Alouette 2 est filmée depuis l'Ecureuil d'Hélicocéan, mais elle va beaucoup moins vite !

 

L'Alouette 2 arrive au-dessus de l'épave de l'Ever Prosperity Philippe est hélitreuillé sur l'épave L'hélitreuillage est bientôt terminé, l'Alouette 2 va repartir aussitôt

L'émission a été tournée en décembre 1983, mais le Capitaine Franck Duprat est décédé le 1er octobre 1984, quelques semaines avant la diffusion, qui a eu lieu le 21 octobre 1984.

Le Capitaine Franck Duprat a péri avec 3 autres gendarmes en mission dans l'accident de l'Alouette 2 CSJ, près de Coula, à environ 200 kms au nord-ouest de Nouméa.

Cette information m'a été donnée par l'un de ses fils, Christophe, devenu gendarme. Il avait 6 ans au moment du tournage et il se souvient encore de l'arrivée de Philippe de Dieuleveult dans sa caserne, vêtu d'une combinaison jaune et chevauchant une grosse et bruyante moto.

C'est en combinaison jaune et sur une puissante moto que Philippe de Dieuleveult était venu à la caserne de la Gendarmerie de Nouméa pour régler les détails de la séquence d'hélitreuillage

Les candidats se sont demandés si la "réquisition" de l'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale était réellement improvisée durant l'émission, et Christophe Duprat confirme que la visite de Philippe de Dieuleveult dans la caserne de son père était bien en vue de préparer cette séquence. « Ma mère s'en souvient très bien. Je peux aussi vous dire que, lorsqu'elle a appris la disparition de Philippe, elle a entamé une correspondance suivie avec Diane de Dieuleveult. Au-delà de ce point commun de "La Chasse aux trésors", elles partageaient la perte de leur mari dans des conditions terribles. »

Hommage rédigé en août/septembre 2013