Vous rappelez-vous du jour de tournage de cette émission ? De l'heure approximative ?

C'était au début du mois de mai 1982, vers 9 heures.

Pourquoi vous êtes-vous portée candidate pour cette émission ?

Cette émission originale et la personnalité de Philippe avaient tout pour nous séduire ! Nous nous sommes donc portés candidats spontanément.

Les candidats avec Didier Lecat Jean-Paul et Denise Vital Denise Vital nous raconte ses souvenirs

Avez-vous passé des tests de sélection ?

Oui, des questionnaires personnels nous furent adressés. Nous avons ensuite reçu un courrier nous indiquant que notre candidature était retenue.

 

cliquez ici pour visualiser le questionnaire que nous a fourni Denise Vital

Comment avez-vous été prise en charge à votre arrivée à Paris ?

L'émission a été réalisée aux studios de Billancourt, tout près de notre domicile ! Nous avons été invités à déjeuner avec l'équipe après le tournage.

Avez-vous gardé des contacts avec des membres de l'émission, jusqu'à la diffusion ou après la diffusion ?

Bien sûr ! Et des contacts extrêmement chaleureux. Quand Annick Vaclin nous a téléphonés pour nous annoncer l'envoi de notre gain dans l'émission, je l'ai informée que mon époux avait eu un accident (il s'était fait renverser par un véhicule, ce qui le priva de ses vacances à 2 reprises) et Annick rappela régulièrement pour avoir de ses nouvelles.

 

Enfin, Philippe me fit le plaisir de venir au collège où j'enseignais, et il retrace sa visite dans les pages 265 et 266 de son livre "J'ai du ciel bleu dans mon passeport". La venue de Philippe combla mes classes de sixièmes, et, bien des années après, à la faveur d'une rencontre d'anciens élèves, devenus pères et mères de famille qui me sautent au cou dans les rues de Boulogne, souvent "la Chasse aux trésors" est évoquée...

Annick Vaclin, Philippe de Dieuleveult et Patrick Fabry dans la classe de 6ème de Denise Vital

Que pensez-vous de notre idée d’un site dédié à « La Chasse aux Trésors » et Philippe de Dieuleveult ?

Votre idée est excellente et nous ne pouvons que vous en féliciter ! Nous vous souhaitons la meilleure des réalisations. Mais nous n'avons pas Internet et nous ne pourrons pas découvrir le résultat de votre travail...

Des souvenirs du tournage ?

Nos amis belges ne nous aidèrent guère... de plus l'ordre des énigmes avait été inversé en raison des heures de la marée. Quant à Philippe, dans sa dernière recherche, il ne vit pas l'ultime trésor et le gong retentit à quelques secondes près. Désolé, il s'exclama : "Pardon Denise, pardon Jean-Paul" ce qui provoqua les rires des candidats peu brillants mais ravis que nous étions.

Des énigmes remplies de pièges qui mettent en difficulté des candidats méthodiques La solution des énigmes se cache dans les livres Denise Vital est une passionnée d'enseignement
Une énigme avancée à cause de la marée Un trésor qui échappe à Philippe à quelques secondes Des candidats souriants même si la chance n'était pas au rendez-vous

Denise et Jean-Paul sont "d'heureux retraités, joyeux et insatiables". Jean-Paul donne des conférences dans des hôpitaux et maisons de retraite pour l'association VS Art, avec projection de diapositives de ses voyages, et Denise, toujours passionnée d'enseignement, donne des cours de français aux enfants hospitalisés de l'Hôpital Necker pour "L'École à l'Hôpital". « Et nous continuons à nous émerveiller de la beauté de la Terre et des civilisations anciennes, sources d'enchantement. »

Denise a joint à son envoi la copie des 3 textes originaux des énigmes, que vous pouvez agrandir en cliquant sur chaque vignette ci-dessous :

Cliquer pour agrandir le texte de la 1ère énigme Cliquer pour agrandir le texte de la 2ème énigme Cliquer pour agrandir le texte de la 3ème énigme

 

Témoignage recueilli en septembre 2004