Vous rappelez-vous du jour de tournage de cette émission ? De l'heure approximative ?

L'émission a été tournée une nuit de novembre 1983, vers quatre ou cinq heures du matin...

(la diffusion a eu lieu le 1er avril 1984 sur Antenne 2)

Les candidats sur le plateau devant la carte du terrain de jeu en Corée du Sud Didier Lecat présente Francis et Irène Petit Elsa Manet annonce que la documentation à disposition est essentiellement en anglais

Combien de temps au préalable avez-vous été prévenue avant le tournage ?

Nous avons été prévenus sur notre lieu de travail le mardi après-midi c'est à dire le jour même ! Il y avait eu un problème technique lors d'une précédente tentative de tournage de l'émission en Corée et les producteurs n'ont pas pu rappeler les candidats qui connaissaient déjà la destination. Nous étions les seuls sur la région parisienne, aussi nous a-t-on appelés à la rescousse. Nous devions, en fait, jouer un mois plus tard environ.

C'est une chance que vous étiez disponibles !

Mon mari était en réunion : l’équipe de "la Chasse" a appelé en demandant de lui transmettre l’appel immédiatement (tous ses collaborateurs ont entendu la conversation) ; quant à moi, je suis enseignante, j'étais alors en cours avec une classe de quatrième. Une secrétaire est venue dans ma classe (ce qui ne se fait que pour des événements très graves) et m’a annoncé que je devais rappeler immédiatement la télévision pour "La Chasse aux trésors" ! Aussi tous les élèves ont-ils été au courant ! Bien sûr ils se sont donné le mot et ont attendu les émissions suivantes pour voir leur professeur à la télé. Nous qui voulions faire cela discrètement... c'était raté !

Didier Lecat insiste beaucoup sur l'heure de tournage, n'était-ce pas trop difficile ?

Nous devions être au studio de Boulogne à 20 heures, mais nous finissions notre travail en fin d'après-midi ; nous habitions en grande banlieue et il nous fallait faire garder notre fils âgé de deux ans au dernier moment. Nous avons donc fait les trajets à toute vitesse, organisé la soirée, et sommes arrivés quelque peu fatigués pour le tournage de l'émission. Mais ravis aussi de pouvoir enfin participer. En plus j'étais enceinte de six mois et demi.

Francis et Irène arrive sur le plateau fatigués, après un premier essai de tournage arrêté quelques heures auparavant Irène Petit est professeur de français Francis Petit est ingénieur dans un bureau d'études techniques

Nous n'avions pas eu le temps de dîner et nous sommes allés immédiatement sur le plateau où on nous a donné quelques conseils. Tous les livres étaient en anglais et nous avons appris que notre destination était la Corée. Ce n'était pas le plus facile. On s'attendait à tout mais vraiment là nous n'avions aucune connaissance... L'émission a débuté immédiatement vers neuf heures et tout à coup, au bout de cinq minutes de tournage peut-être, tout s'est arrêté : il y avait un problème d'hélicoptère (début d'incendie je crois au niveau du moteur...). On nous a donc demandé de patienter tranquillement en attendant que le problème technique soit résolu en Corée. Les heures ont passé et vers deux heures du matin on nous a proposé d'aller dans une loge vide nous reposer, car il y avait peu de chance que finalement on tourne cette nuit-là.

Un problème d'hélicoptère a retardé le tournage de plusieurs heures

Mon mari s'est allongé au sol et s’est immédiatement endormi. Pour ma part, trop excitée par le jeu, je suis restée à somnoler sur la seule chaise de la loge. Tout à coup, vers quatre heures du matin, on est venu nous chercher en nous disant : « Vite, vite, il faut retourner sur le plateau, on commence le tournage !

Pour ma part j’étais tout à fait réveillée, mais mon mari, lui, a eu un mal fou à se remettre dans l’action... D'ailleurs cela se voit dans l'émission, lui qui est très réactif et qui parle parfaitement l'anglais, il a eu des difficultés à découvrir et à comprendre la première énigme. Au point qu'à un moment donné, et cela a fait rire toute l'équipe du plateau, il a même par excès de précision donné mon âge à la télévision !

Francis vient d'annoncer l'âge d'Irène, ce qui amuse tout le plateau, à commencer par Didier Lecat

Vous avez bénéficié d'une énigme "sur mesure" avec vos signes astrologiques chinois ?

La première énigme très personnalisée m’a paru très explicite dès l'ouverture de l'enveloppe. Mais comme mon mari avait l'air de trouver ça complexe, j’ai douté et je l'ai laissé prendre l'initiative notamment au niveau de l’anglais que je possède nettement moins bien que lui. Nous avons perdu énormément de temps pour débuter la Chasse. Philippe faisait le maximum pour demander des renseignements sur place mais personne ne parlait anglais en Corée. Finalement je suis revenue à ma première idée et nous avons trouvé la généalogie de la dynastie en question. Ensuite nous nous sommes très bien débrouillés, mon mari ayant retrouvé ses esprits. Il faut dire qu'il s'était levé à cinq heures du matin, et que tourner 24 heures plus tard sans avoir dormi et sans avoir dîné, c'était particulièrement difficile. Pour nous deux d’ailleurs, et on a repris notre travail à 8 h ! Quelle nuit !

René Denis a concocté une énigme personnalisée pour les candidats, sur le thème de leur signe astrologique chinois

A cause de la fatigue, les recherches dans la documentation en anglais se révèlent plus compliquées...

La direction du premier trésor sera donnée assez tardivement, après 14 minutes de recherches : Kwoe Nung

Ce mouton est le signe zodiacal chinois de Francis Ce cheval est le signe zodiacal chinois d'Irène Le yin/yang était dissimulé entre les 2 statues

Le temps perdu au début vous a été fatal pour le 3ème trésor, refusé pour quelques secondes ?

Nous avons effectivement ressenti une profonde déception quand nous avons entendu le gong de fin d'émission une seconde ou deux avant le "stop" de Philippe. Il y avait aussi un léger décalage au niveau du son entre la Corée et le studio de Boulogne. L'équipe a hésité avant de nous refuser le troisième trésor ; tout le monde n'était pas d'accord sur le plateau. Nous étions tout de même heureux d'être arrivés à ce stade, car le début de l'émission avait été loin d'être facile. Ce qui nous a amusés c'est que dans tous les journaux TV de l'époque, il y avait des articles de lecteurs qui estimaient qu'on avait été lésés, j'en ai gardé un ou deux. Sur les conseils de quelqu'un du plateau on a même écrit une lettre au producteur, mais comme l'émission avait été enregistrée puis diffusée, il n'était évidemment pas question de nous attribuer les 20 000 francs du troisième trésor... En revanche très vite après nous avons été recontactés pour participer à d'autres émissions télévisées.

Au moment où le chrono indique que le temps est écoulé, Philippe ne détient pas encore le dernier trésor...

Le gong a retenti et Philippe entre seulement sa main dans la faille où se trouve le dernier trésor

Philippe a brandi le papier de riz quelques instants après le gong, ce qui ne valide pas le gain des candidats

La déception se lit sur le visage des candidats, mais ils reconnaîtront en toute franchise que le trésor avait été trouvé trop tard

Certains téléspectateurs ont plaidé la cause des candidats, comme ici dans le "Télé Star" de fin avril 1984
cliquer pour agrandir

Pourquoi vous êtes-vous portée candidate pour cette émission ?

Nous adorions l'émission qui alliait voyage et énigmes culturelles.

Avez-vous passé des tests de sélection ?

Oui, nous nous étions inscrits pour l'émission de "La Chasse aux trésors" par courrier. Très étonnés, nous avons reçu assez vite un questionnaire de plusieurs pages extrêmement précis sur nous, avec aussi des énigmes à résoudre, notamment une énigme littéraire sur un moine florentin du XVe siècle, Savonarole. A l'époque il n'y avait pas Internet, et c'était loin d'être évident de retrouver un document sur ce sujet. Mais je connaissais ! Nous avons répondu à toutes les questions et nous avons été convoqués pour des sélections à Paris avec 70 autres couples environ, un samedi après-midi début juillet 1983. On nous a fait jouer dans les mêmes conditions que sur le plateau, avec une ou deux énigmes, et nous étions tombés sur les Pays-Bas. On s'était particulièrement bien débrouillés et avions été très complémentaires. Nous avons donc été sélectionnés avec 11 autres couples pour le trimestre suivant.

Les sélections avaient été particulièrement pointues à l'écrit comme à l'oral. Je pense que c'est pour cela que d'autres producteurs nous ont contactés quand certaines émissions venaient à apparaître dans la programmation des chaînes. En fait, et on nous l'a dit deux ou trois fois, cela évitait de faire passer des sélections à de nouveaux candidats.

Quelles autres émissions par exemple ?

J'en ai fait trois ou quatre avec mon époux, avec des amis, avec mes enfants même, et plusieurs autres, seule. Une quinzaine de jeux, je pense (parmi lesquels "La trappe", "Les affaires sont les affaires", "La porte magique", "La Roue de la fortune", "Les grandes oreilles", "Ce n'est pas sérieux"...). Pour certains évidemment je me suis inscrite et n'ai pas été contactée directement. Mais c'est "La Chasse aux trésors" qui m'a donné le goût de ce type d'aventure. J'aime tous les jeux mais nous étions jeunes et donc très intimidés par ce genre de prestations. Je passais toutes les sélections possibles, lorsqu'elles se déroulaient sur mes jours de congés le mercredi après-midi ou le samedi par exemple : j'ai été obligée de refuser des jeux qui se déroulaient des jours de semaine où j'avais cours. Et il est vrai qu'au cours des années les émissions devenaient de moins en moins intéressantes. C'en était même parfois ridicule et j'espérais ne pas être vue des personnes de notre entourage. Aussi ai-je arrêté...

Irène Petit a également participé à "La Roue de la Fortune" sur TF1 Irène a aussi participé à "La porte magique" présentée par Michel Robbe sur La Cinq Irène va envoyer Katia Tchenko et Alain Gillot-Pétré à "La Trappe"

La Chasse aux trésors était véritablement le jeu le plus passionnant auquel nous avons pu participer. En revanche j'ai connu des équipes plus agréables au moment du tournage. Seul Philippe a été particulièrement gentil avec nous. Elsa et Didier étaient sans doute un peu fatigués aussi par cette nuit de tournage. Ils ne nous ont pas vraiment mis à l'aise !

Êtes-vous allée plus tard sur les lieux du tournage de cette émission ?

Non, nous avons beaucoup voyagé dans le monde entier mais pas en Corée !

Que pensez-vous de notre idée d’un site dédié à « La Chasse aux Trésors » et Philippe de Dieuleveult ?

C'est une très bonne idée, c'est une émission qui a marqué toute une génération. Et la disparition mystérieuse de Philippe est encore dans nos mémoires...

Francis Petit est toujours ingénieur et il dirige un bureau d'études en bâtiment. Irène Petit est toujours professeur dans le même collège : « J'organise de nombreux voyages pour mes élèves. J’ai aussi créé une association humanitaire d’aide à la scolarisation d’enfants démunis, et de diffusion de la langue et de la culture françaises : Docenda ».

Témoignage recueilli en février 2013