Vous rappelez-vous du jour de tournage de cette émission ? De l'heure approximative ?

Je pense fin novembre 1982.

L'émission a été enregistrée entre 1h00 et 3h00 du matin environ.

Elle a été diffusée sur Antenne 2 le 5 juin 1983 à 20h30, et j'ai retrouvé un document de 1987 mentionnant la rediffusion de notre émission sur Antenne 2.

Combien de jours au préalable avez-vous été prévenue avant le tournage ?

Environ 3 à 5 jours.

Nous devions faire l'émission précédente pour laquelle nous avions été informés plus tôt, mais il y a eu un problème avec l'autorisation relative à l'hélicoptère et nous sommes allés à Paris pour rien. Aussi nous avons participé à l'émission suivante, et je pense que nous avons été informés très tard pour que cet incident ne se reproduise pas.

Avez-vous pris des photos dans le studio avant ou après le tournage ? Avez-vous conservé des documents de ce tournage, textes des énigmes en particulier, dédicacés par Didier Lecat et Elsa Manet ?

Non ! Je n'ai pas conservé de documents relatifs à l'émission, car je me souviens que les deux présentateurs étaient distants et qu'il était très tard (environ 4h00 du matin). En jetant un coup d'œil à l'émission, j'ai constaté qu'à l'époque déjà, j'avais du caractère !!!

Didier Lecat présente la région de Chiang Maï, en Thaïlande Didier présente les candidats suisses Ariane et Daniel avec Didier et Elsa

Pourquoi vous êtes-vous portée candidate pour cette émission ?

A l'époque j'étais fan et nous avions décidé de participer pour le fun. Tout ce qui était nouveau m'amusait et je crois être encore ainsi !

J'ai fait une candidature spontanée puis j'ai passé des tests de sélection au studio de la télévision à Genève. Nous avons été testés sur notre rapidité à répondre à un petit questionnaire.

Comment avez-vous été prévenue que votre candidature était retenue ?

Je pense par téléphone. Je ne peux pas être plus précise car c'est mon "collègue de l'émission" Daniel Dubois qui s'occupait des contacts.

Tournage en pleine nuit dans le studio de Boulogne Daniel Dubois et Ariane Mérat à la recherche des trésors

En route pour la 3ème énigme !

Comment avez-vous été prise en charge à votre arrivée à Paris ?

Les deux fois, nous sommes allés à Paris en avion, accompagné d'un producteur de la Télévision Suisse Romande, Jacques Huwiler. C'est lui qui s'est chargé de nous à Paris. Nous y avons dormi dans deux hôtels différents dans le quartier du 6ème arrondissement.

Un autre souvenir du tournage ?

Le temps fort long qu'il m'a fallu prendre à 5h00 du matin pour enlever tout ce maquillage !

L'angoisse du compte à rebours proche de la fin Le stress se lit sur le visage Le sourire retrouvé avant de passer au démaquillage !

Êtes-vous allée plus tard sur les lieux du tournage de cette émission ?

Non, je ne suis jamais allée dans le pays de notre émission.

Que pensez-vous de notre idée d’un site dédié à « La Chasse aux Trésors » et Philippe de Dieuleveult ?

Je pense que ce site peut surtout passionner les nostalgiques et ceux qui sont intéressés par l'aventure télévisée. Un site, c'est des archives à disposition de tous, donc une toute petite partie de la vie des hommes et donc de l'histoire. Pour cette raison, je pense que votre initiative est très belle en ce sens qu'elle est le témoin de cette amitié que transmettait (je pourrais même dire que transpirait au figuré mais aussi au propre !) Philippe de Dieuleveult. Je pense que pour les gens il était et demeure le symbole de l'authenticité, mais aussi de la générosité, et nous avons tous aimé cette émission grâce à lui.

 

Ariane Mérat est toujours pharmacienne, mais également présidente de l'association des Amis du Festival de Jazz de Montreux. Elle a accepté très gentiment de consacrer un peu de temps à ce questionnaire, ponctuant son message par cette jolie phrase : « Le "Trésor" de cette émission demeurera l'amitié universelle que nous a transmise Philippe de Dieuleveult... mais au quotidien c'est dur de mettre tout cela en pratique ! »

Témoignage recueilli en mai 2004